Cours de Théâtre

Nous animons des ateliers théâtre ou d’écriture en direction des publics jeunes, dans le cadre scolaire ou dans celui des loisirs. Notre champ d’action est très large, nous intervenons aussi bien pour le compte de l’Odéon théâtre de l’Europe, dans des ateliers constitués de jeunes volontaires, que dans des ateliers à destination d’élèves en décrochage scolaire.

Le Grand Colossal a également créé ses troupes amateur:

Le Petit Colossal Théâtre et Le Petit Poquelin

Les adolescents issus de nos ateliers en milieu scolaire, se retrouvent pour apprendre les méthodes de travail utilisées par les artistes professionnels de la troupe.

 

Projet pédagogique

Nous croyons qu’il existe un lien entre le métier de citoyen et celui de spectateur. D’un point de vue formel, la délibération des citoyens en assemblée, c’est-à-dire l’exercice de la démocratie, ressemble à la pratique du théâtre. Elle demande la même disponibilité, la même écoute, la même capacité d’appréhender une parole publique. Ce n’est pas pour rien que le théâtre apparaît avec les premières sociétés humaines. D’un point de vu matériel, entre les citoyens comme entre les spectateurs, il existe un corpus de règles et de valeurs ouvrant sur une expérience collective. Cette expérience ne va pas de soi, surtout pour des jeunes en partie élevés par la télévision. Elle demande un travail, une initiation. L’expérience qui est menée cette année au collège Jean Macé cherche à ouvrir les élèves à cette pratique. Il s’agit de leur donner les clés dont ils auront besoin pour apprécier les grands textes de la littérature. Des clés qui leur seront également nécessaires pour participer en citoyens libres à la vie de la cité.

Apprendre par le jeu

Deux heures par semaines en moyenne sont consacrées à la pratique même du théâtre, autour, notamment, de trois notions principales.

L’écoute

Qu’il s’agisse de l’écoute de son partenaire, à travers des exercices de concentration, d’improvisation, ou de l’attention portée aux autres élèves pendant leurs exercices, l’écoute est un élément fondamental de la pratique du théâtre. Sans elle, il n’y a pas de jeu et donc, pas de plaisir. La concentration et la discipline apparaissent très vite comme les outils indispensables d’une activité récréative.

L’incarnation

Jouer des personnages dans une dramaturgie permet aux élèves d’appréhender l’altérité, d’adopter d’autres points de vue. A travers le jeu, ils sont obligés de comprendre et de se mettre à la place de l’autre.

La créativité

Les jeunes sont poussés tout au long des ateliers, à exprimer leur imagination, leur personnalité et par là, leur singularité. Par ailleurs, la pratique du théâtre ouvre sur d’autres expressions artistiques, notamment la littérature, qui n’est plus une abstraction, mais devient un moyen, un outil sur lequel s’appuie le jeu de l’acteur et ainsi, l’instrument d’un plaisir. Il en va de même pour les arts plastiques, la danse ou la vidéo. la pratique du théâtre se présente alors comme une entrée accessible à de nombreuses autres disciplines artistiques.

Se confronter au public

Nous voulons faire éprouver aux jeunes ce qu’est un public et peut-être, par là les mettre en situation d’appréhender ce qu’est la chose publique. Il s’agit dans un premier temps de les amener au théâtre pour se mêler au public, puis de leur donner l’opportunité de se trouver sur une scène pour s’y trouver confronté.

Se mêler au public

Les jeunes participants aux ateliers vont en moyenne une fois par mois au théâtre. Nous voulons leur rendre familier l’accès à ces salles et, en particulier, celles de leur quartier. Dans l’ensemble, les pièces choisies pour les sorties sont accessibles, mais appartiennent au répertoire et sont défendues par de grands metteurs en scène. Chaque atelier peut mettre en place des partenariats avec différents théâtres pour permettre aux jeunes de découvrir les œuvres en amont des sorties et d’assister au travail technique qui précède la représentation. Le réseau apporte un soutien à ces partenariats en mettant en commun l’expérience et les pratiques des uns et des autres.

Se confronter au public

Apprendre le métier de spectateur, c’est aussi découvrir le public en étant soi même sur scène. L’aboutissement logique des ateliers passe par la création d’un spectacle.