Autour de Calamity blues

visuel Calamity

Dans un esprit pédagogique, le spectacle Calamity Blues s’exporte accompagné d’ateliers d’expression artistique dans les lycées, les collèges, les maisons de quartier et tout espace de citoyenneté afin de susciter la réflexion sur les questions du regard de l’autre et des rapports hommes – femmes / filles – garçons dans notre société.

Ecrire, dessiner, jouer, improviser, des manières ludiques de libérer la parole sur ces sujets sensibles, des façons de libérer les émotions suscitées par le spectacle. Partir de l’éprouvé de chacun, des opinions de chacun, pour créer collectivement une œuvre éphémère unique.

Les séances d’atelier sont créées de façon personnalisée en fonction du lieu d’intervention. Il s’agit de prendre en compte le type de public à qui l’atelier s’adresse, ainsi que les modalités de son déploiement.

LES THEMATIQUES

Le regard de l’autre
L’histoire de Calamity Jane nous renvoi à la difficulté d’être et de vivre dans une société, en dehors des catégories préétablies (classe sociale, sexe…), lorsqu’on est marqué du sceau de la différence. Quel est le coût de l’indépendance et de la liberté en marge de la société ?
La construction de l’identité de chacun est un processus complexe, au carrefour du psychique et du social. Comment Calamity Jane, objet de tant de fantasmes, créatrice de son propre mythe, parvient-elle à écrire son histoire personnelle ? Comment se construit une identité, un destin, dès lors que les individus sont enserrés dans des normes et des représentations ?

Les rapports de sexe ou de genre
L’histoire de Calamity Jane aborde de front la question des rapports de domination sexués et du coût de l’émancipation pour une femme qui veut tracer son chemin hors des normes.
C’est la question des conditions de vie des femmes dans une société patriarcale : leur rapport aux hommes, leur rapport aux autres femmes.
Les lettres de Calamity Jane donnent également à voir la tension entre le fait d’être femme et d’être mère. Comment une femme peut-elle concilier son individualité avec les représentations de ces deux rôles dans une société patriarcale ? Comment une fille se représente-t-elle sa mère, ou une mère sa fille, dans sa vie de femme ?

Publics visés

Les scolaires ou publics jeunes
Objectif :
Sensibilisation aux questions des rapports de genre et de l’égalité fille/garçon.
Il s’agira de partir des réalités de la vie de Calamity Jane, en apparence très lointaines, pour susciter la réflexion et la discussion sur les enjeux actuels des rapports de genre.
Chacun pourra ainsi verbaliser les « lieux communs » dont il est porteur et prendre conscience de sa participation à la reproduction des inégalités dans les rapports de genres.

Les femmes (dans le cadre de l’insertion sociale, du développement local ou de la culture)
Objectif :
Sensibilisation au poids des représentations dans les choix de vie et de comportement.
En créant l’occasion de réfléchir et d’échanger sur la condition des femmes dans notre société, sur les rapports entre les sexes, notamment dans la sphère privée et familiale, on suscitera la réflexion sur l’émancipation des femmes.
Le médium artistique peut être également l’occasion de mettre en mot ses frustrations ou ses souffrances et est à ce titre particulièrement pertinent pour les femmes en difficultés (femmes victimes de violences par exemple).

Exemple d’atelier proposé

Atelier d’écriture
Calamity Jane couche sur le papier son trop plein d’amour, son quotidien, ses espoirs et désespoirs, toutes les choses qu’elle ne peut dire à personne d’autre. Elle ne cherche à exprimer dans ses lettres que son individualité, mais atteint, sans le vouloir, l’universalité. C’est ce que nous tentons de réaliser par le biais d’un atelier d’écriture : amener les participants à s’exprimer sur leurs parcours personnels et leurs opinions, partir de leurs individualités, pour, en regroupant ces textes, se détacher des singularités, mettre en lumière les questionnements communs, et ainsi ouvrir la réflexion. Nous donnons aux participants, à l’issue de l’atelier, la possibilité de lire leurs propres textes en public, de les faire lire par d’autres ou par des comédiens, ou encore de les faire publier (à faible tirage et uniquement à usage restreint).

Atelier Graffiti
L’objectif de cet atelier sera, dans un premier temps, de libérer les émotions ressenties par les participants (lors du spectacle ou de l’évocation de certains aspects du spectacle), de les traduire, les étirer à l’aide de couleurs, de formes, de mots, etc.. Dans un deuxième temps, il s’agira de se servir de la production graphique des participants pour créer une fresque collective. Cette retranscription graphique des émotions générées par le spectacle ou ses thématiques aidera à prendre du recul par rapport à l’histoire spécifique de Calamity, et donc à transposer ses difficultés et ses interrogations à celles des participants : la place qu’ils s’attribuent dans la société, celle de leurs parents, de leurs amis… Une nouvelle fresque sera donc mise en place sur un thème plus large.

Télécharge le dossier Autour_de_Calamity_Blues_nv